PENSÉE

LA DÉMOCRATIE QUI NE FAIT PAS DU PEUPLE LE RESPONSABLE DE SES DÉCISIONS EST UNE TROMPERIE.

LA RELIGION QUI NE RECONNAÎT PAS LA FOI COMME UN DON PERSONNEL DE DIEU EST UNE MANIPULATION.

LE BIEN COMMUN QUI NE SE FONDE PAS SUR LA JUSTICE ET LA VÉRITÉ EST UNE ESCROQUERIE.

Oscar Fortin

Blog espagnol

mardi 28 février 2012

LORSQUE LE TEMPS CÈDE LE PAS À UN AU DELÀ QUI NOUS ÉCHAPPE


TOUT RÉCEMMENT, MON BEAU-FRÈRE GILLES APPREND QU’IL EST RONGÉ PAR UN CANCER ET QU’AUCUN TRAITEMENT CURATIF N’EST POSSIBLE. DE QUOI BOULEVERSER SA VIE ET CELLE DE SA FAMILLE. CETTE SITUATION, QUI M’A PROFONDÉMENT TOUCHÉ, A FAIT NAÎTRE EN MOI UNE RÉFLEXION QUE JE LUI AI ENVOYÉE ET, QU’AVEC SON ACCORD, JE ME PERMETS DE PARTAGER AVEC VOUS.

LA GRANDE ESCALADE

Bonjour Gilles, ce matin je te vois agrippé à cette immense muraille que tu escalades avec l’énergie de tout ton corps, mais aussi avec la détermination d’atteindre ce sommet donnant sur  l’autre coté de la montagne. Suspendu entre ciel et terre, tu es seul à vivre ce dernier passage devant conduire au sommet.

Je me souviens de tes nombreux diaporamas, véritables fenêtres ouvertes sur la nature, sur les montagnes, les lacs et les rivières, mais aussi sur les enfants, les femmes et les hommes, témoins de bonté, de beauté, de courage. Comme j’ai eu l’occasion de te le dire lors de ma dernière visite, c’est ce regard qui me parle le mieux de toi, de tes émotions, de tes sentiments, de tes rêves et de tes émerveillements.

Il m’arrive parfois d’imaginer ce que me révèlera l’autre coté de la montagne, alors que j’atteindrai le sommet. Au delà de l’horizon infini, de ces nuages que je peux toucher de la main, je vois le monde de mes rêves, porteur de joie, de paix, de justice, de vérité, d’amitié, de fraternité, mais aussi de toutes ces beautés d’une nature qui ne se tarit pas. Je vois tous ces êtres aimés, tous occupés à faire ce dont ils avaient toujours rêvé. Plus rien ne les y empêche. J’y retrouve une Humanité nouvelle, complètement libérée de toutes les tares qui la rendaient si lourdes à porter.

Tout cela pour dire que ma vie, ta vie, nos vies ne sont pas condamnées à un seul coté de la montagne. Il y a cet autre coté qui ouvre sur la maison du Père, ce Père dont Jésus de Nazareth nous a parlé tellement en bien. Le Père attentif, soucieux de nos moindres besoins, plus que jamais, présent, à travers nos êtres les plus chers, en ces derniers moments d’une escalade difficile, souvent angoissante et parfois même, à la limite du tolérable.  Nous pouvons  le reconnaitre dans le regard et les gestes de nos petits enfants, de nos enfants et de tous ces êtres qui nous sont chers.

Gilles, je te sais réaliste et les deux pieds bien ancrés sur le sol. Te voilà rendu au dernier tronçon de ton escalade. Tu peux regarder vers le bas, ce sera le vertige. Tu peux regarder la muraille devant toi, ce ne sera que du noir. Tu peux aussi regarder vers le haut, ce sera alors la lumière et l’espérance.

Gilles, si tu savais comment je me sens près de toi en ce moment. Depuis quelques années ma propre escalade m’a enseigné qu’à chaque instant tout peut basculer. J’ai appris à vivre au quotidien en regardant toujours par le haut et en me nourrissant de ces belles choses qui trop souvent nous échappent. Je crois en cette humanité nouvelle et je sais que le Père est toujours là, non pas pour marcher à notre place, mais pour nous soutenir et nous encourager à maintenir le cap sur la grande destinée qui marque chacune de nos vies.

Puisse tes enfants et petits enfants trouver en toi, en ces heures difficiles, ce visage du Père porteur d’amour, de bonté, de foi et d’espérance. Tu vois, ta mission n’est pas terminée. Il te reste encore quelques roses éternelles à semer dans le cœur de tous ceux et celles qui croiseront ton chemin.

Avec toute mon amitié fraternelle

Oscar

Québec, le 23 février 2012

N.B. Ce qui arrive à Gilles et à sa famille arrive également à des milliers de personnes. Si cette correspondance apporte quelques énergies supplémentaires à certaines d'entre elles, Gilles et moi nous en serons les plus heureux.

lundi 27 février 2012

QUE VONT DÉCIDER LES AMIS DU PEUPLE SYRIEN?


LE PEUPLE SYRIEN VIENT DE PARLER


Dimanche, 26 février, plus de 14 millions de syriens et syriennes ont été convoqués aux urnes pour se prononcer sur une nouvelle constitution devant servir de loi fondamentale  pour l’État syrien et marquer un pas décisif dans le sens des réformes exigées par l’opposition pacifique.

Selon l’agence SANA, cette nouvelle constitution prévoit, entre autres, un  système politique fondé sur le principe du pluralisme politique et l’exercice démocratique du pouvoir à travers des élections. Les partis politiques autorisés contribueront à la vie politique et il sera interdit de créer des partis sur des bases religieuses, confessionnelles ou raciales.  Le Président de la République sera élu directement par le peuple et pourra être candidat pour deux mandats successifs de sept ans. La liberté est un droit sacré et l'Etat garantit aux citoyens, égaux en droits, leur liberté personnelle ainsi que leur dignité et sécurité".

La Russie considère ce projet de constitution comme un pas dans la bonne direction.

«Nous pensons très certainement qu'une nouvelle Constitution qui va mettre un terme à la domination d'un seul parti en Syrie est un pas en avant», a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov

La Maison Blanche, pour sa part, le qualifie de plaisanterie et de moquerie.

"Il s'agit en fait d'une plaisanterie. Une moquerie à l'égard de la révolution syrienne", a déclaré à la presse le porte-parole de la Maison Blanche, Jay Carney, en réaction à l'annonce de ce projet de constitution devant être soumis le 26 février à un référendum. »

La Chine a lancé un appel à tous les peuples du monde pour laisser les Syriens régler eux-mêmes leurs problèmes.

« La Chine a appelé aujourd'hui les pays du monde à s'abstenir d'imposer leurs plans au peuple syrien, critiquant les déclarations de la secrétaire d'Etat Hillary Clinton contre la Chine et la Russie. »

Quant à l’opposition armée dont les têtes dirigeantes vivent à l’étranger et forment le CNS, elles s’opposent avec acharnement à ce référendum, provoquant des actions de sabotages et incitant les gens à ne pas aller voter.

"Le régime barbare qui a élaboré le texte n'est pas légitime. Il est absolument impossible que l'on participe à un référendum avant l'arrêt des violences et des assassinats"

Quant à l’opposition interne et pacifique elle y voit un pas dans la bonne direction et encourage les Syriens et Syriennes à aller voter. Les résultats anticipés semblent leur donner raison. Le taux de participation s’annonce, dans les circonstances, plutôt élevé.


Damas  /  Le ministère de l'intérieur, a annoncé aujourd'hui les résultats du référendum sur le projet de constitution syrienne.
Dans une conférence de presse tenue aujourd'hui à Damas, le ministre de l'intérieur, le général Mohamed al-Chaar, a indiqué que le nombre de citoyens qui avait exercé son droit au référendum a atteint 8,376,447, soit 57,4%., parmi les 14, 589, 954 qui ont le droit au vote.
Il a fait savoir que 7,490,319 citoyens ont voté pour le projet de constitution, soit 89,4% du total des citoyens qui avaient participé au référendum et que 753,208 citoyens ont voté non, soulignant que le nombre de bulletins nuls a atteint 132, 920, représentant un taux de 1,6%.
Le ministre al-Chaar a indiqué que l'opération du référendum a connu une large participation en dépit des menaces lancées par les groupes terroristes armés contre les électeurs et des campagnes d'incitation véhiculées par les médias tendancieux pour empêcher les citoyens d'exercer leur droit référendaire.
Le ministre a aussi fait noter que son département avait assuré toutes les facilités aux citoyens pour qu'ils exercent leur droit référendaire sur le nouveau projet de constitution.
Il a encore indiqué que le nombre de centres de vote a atteint 14, 185 répartis sur toutes les villes, les régions et les villages du pays. 
A.    Chatta & T. Slimani

Sur la base de ces informations plus de 51% de la population syrienne ayant droit de vote ont dit OUI à la nouvelle constitution dont 89.4% de ceux et celles qui sont allés voter.

Le taux de participation de 57,4% est particulièrement élevé dans les circonstances. Il s’agit d’une majorité que nos démocraties considèrent avec respect.  Par exemple, au Canada, lors des dernières élections, le taux de participation a été de 61% et M. Harper gouverne le pays, , depuis lors,  avec moins de 25% de l’électorat canadien et moins de 40% de ceux et celles qui se sont rendus aux urnes.

En Haïti, sous les pressions des Etats-Unis, du Canada et d’autres alliés, des élections ont été décrétées en dépit de conditions sociales et politiques qui ne s’y prêtaient guère. Le taux de participation a été de 22,5% et le nombre de votes recueillis par Martelly, candidat soutenu par Washington et ses alliés, a été que de 15.23% de cet électorat, mais de 67,6% de ceux et celles qui sont allés voter. Ce qui a fait dire à l’ex journaliste et gouverneure générale du Canada Michael Jean :

"Les résultats du Président Martelly sont enviables. Combien de politiciens, ailleurs, souhaiteraient avoir une majorité aussi clairement exprimée ? Maintenant, il faudra suivre de très près chacune de ses actions. Qui sera le prochain Premier Ministre ? Quelles seront les priorités de son mandat ? Et surtout, comment honorera-t-il cette grande confiance qui lui a été exprimée par cette élection ? »

Au Québec, lors du référendum de 1995, l’option fédéraliste gagna avec 47,25% de l’ensemble de l’électorat québécois. En Syrie le Oui pour la nouvelle constitution atteint 51% de l’ensemble de l’électorat syrien et 89% de ceux et celles qui sont allés voter.

Ce rappel permet de mettre en perspective les résultats obtenus lors de ce Référendum syrien. Il ne fait pas de doute que tout sera dit pour disqualifier ce Référendum et mettre en doute les résultats transmis. N’empêche que bien des éléments de référence permettent d’accorder un taux de crédibilité plus élevé à ceux et celles qui souhaitent que le peuple syrien règle lui-même ses problèmes sans ingérence étrangère qu’à ceux qui se proclament les amis du peuple syrien, armant des mercenaires qui sèment la terreur et qui sont à l’origine de milliers de morts.

À vous de disposer de ces informations de manière à vous faire une juste idée de ce qui se passe en Syrie.

Oscar Fortin
Québec, le 27 février 2012 

mardi 21 février 2012

SYRIE: NOUVELLE DE DERNIÈRE HEURE





« IRIB- « les services syriens spécialisés ont arrêté une brigade française de transmission composée de 120 militaires, à Zabadani ». « cette nouvelle explique le changement de ton de Paris, qui fait désormais profil bas, de peur que cette affaire n’affecte la campagne de Nicolas Sarkozy. Alain Juppé a été chargé de négocier avec son homologue russe Sergueï Lavrov pour trouver une solution et libérer les 120 militaires Français ».


Voilà de quoi faire ravaler bien des  mensonges et susciter bien des interrogations de la part de monsieur et madame tout le monde. Que faisait cette brigade de l’armée française en Syrie ? Au nom de quel droit international s’est-elle permise cette intervention directe dans les affaires internes du peuple syrien et de l’État syrien ? Faut-il supposer qu’elle était là pour apporter une aide humanitaire semblable à celle apportée en Libye, il n’y a pas encore si longtemps ?

RÉFÉRENDUM SUR UNE NOUVELLE CONSTITUTION

Dimanche, le 26 février, en Syrie, sera jour de référendum sur la nouvelle constitution. Les pays occidentaux, réunis autour de Washington, et l’opposition armée par ces derniers ne veulent rien savoir de ce référendum qui ouvre la voie au multipartisme et à des élections en 2014. D’ici là le gouvernement essaie de faire taire les groupes armés qui terrorisent la population et essaient par tous les moyens de faire échec à ce référendum. Nos médias ne parlent que de l’action de l’armée et oublient de dire qu’elle porte, cette action, contre les groupes mercenaires et terroristes qui cherchent à créer le chao.

SOMMET DES « AMIS DU PEUPLE SYRIEN »

En plus de cette offensive des mercenaires armées, ceux qui se définissent comme les « Amis de la Syrie », composés des pays qui s’opposent au régime d’Al Assad, organisent un Sommet pour le 24 février à Tunis. Cette rencontre se présente comme la conscience humaine qui ne saurait tolérer plus longtemps la souffrance du peuple syrien. Son véritable objectif est de faire oublier ce référendum pour pouvoir mieux le discréditer par la suite.

« Aujourd'hui, il y a une urgence humanitaire: l'accès aux victimes d'une répression de plus en plus violente. (...) Il faut que les organisations humanitaires aient un accès à la population. C'est le souhait déjà exprimé par la France depuis déjà plusieurs semaines et nous souhaitons pouvoir le concrétiser à Tunis, a déclaré Romain Nadal, porte-parole adjoint du Quai d'Orsay, lors d'un point-presse. Le porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Alexandre Loukachevitch, a fait, mardi 21 février, une déclaration qui précise bien ce pourquoi Moscou refuse de cautionner cette escroquerie diplomatique à l’occidentale :

« Nous n’avons été informés ni de la composition de ses participants, ni de son ordre du jour. Mais ce qui est le plus important, l’objectif réel de cette initiative n’est pas clair (…) Compte tenu de ces circonstances, nous ne voyons pas de possibilité de participer à la conférence de Tunis ».



Oscar Fortin
Québec, le 21 février 2012-02-21




dimanche 19 février 2012

L'ACTUALITÉ SUR LA SYRIE TELLE QUE VUE PAR L'INFORMATION ALTERNATIVE


(bref relevé de presse )
19-02-2012



  1. 1.   http://www.centpapiers.com/syrie-la-prochaine-guerre-«-humanitaire-»-de-l’otan/95040 (Michel Chossudovsky, Montréal, le 11 février 2012)


Depuis la mi-mars 2011, des groupes islamistes armés, appuyés clandestinement par les services de renseignement étasunien et israélien, ont mené des attaques terroristes contre des édifices gouvernementaux, incluant des incendies. Des tireurs professionnels et embusqués, dont des mercenaires, ont ciblé les policiers, les forces armées, ainsi que des civils innocents. Ces faits sont amplement documentés. Tel que souligné dans le rapport de la mission d’observation de la Ligue arabe, il existe des preuves abondantes démontrant que ces groupes armés ont tué des civils.

Le rôle de l’alliance militaire des États-Unis, de l’OTAN et d’Israël dans l’éclatement de l’insurrection armée n’est pas abordé par les médias occidentaux. En outre, plusieurs « voix progressistes » ont accepté aveuglement le « consensus de l’OTAN ». Le rôle des opérations clandestines de renseignement de la CIA et du MI6 dans le soutien des groupes armés n’est tout simplement pas mentionné. Selon certains reportages, des groupes paramilitaires salafistes impliqués dans des actes terroristes sont appuyés clandestinement par le renseignement israélien (Mossad). Les Frères musulmans sont soutenus par la Turquie ainsi que le MI6, les Services secrets britanniques (SIS), depuis les années 1950.

  1. 2.     http://www.sana.sy/fra/338/2012/02/17/401177.htm (Chatta / L.A.)


Le groupe arabe aux Nations Unies a oublié que la raison de la souffrance du peuple syrien est les groupes terroristes armés qui terrifient et tuent les Syriens avec un soutien du Golfe, mis à nu par des centaines de rapports médiatiques et de renseignement confirmant que les cheikhs de pétrole envoient des mercenaires et des armes vers la Syrie pour la faire chuter et changer son identité.

  1. 3.     http://www.alterinfo.net/notes/Officiers-turcs-arretes-le-Mossad-de-plein-pied-dans-l-insurrection-en-Syrie_b3873850.html


Selon le correspondant de l’agence iranienne Fars News à Damas, citant des sources sécuritaires syriennes, sept des 49 officiers turcs arrêtés ont reconnu avoir été entrainés par le Mossad israélien pour perpétrer des opérations terroristes. Ils affirment aussi avoir entamé des contacts avec l’Arabie saoudite et le Qatar.

L’un d’entre eux indique que des commandos israéliens se sont infiltrés dans le territoire syrien et apportent leur aide à l’armée syrienne libre (ASL).
Selon lui, le Mossad a aussi dépêché une équipe en Jordanie pour entrainer des membres d’Al-Qaida venus de la Libye et les envoyer en Syrie combattre l’armée régulière syrienne et semer le chaos dans ce pays en y perpétrant des assassinats ciblés et des bombardements dans quelques villes syriennes.

  1. 4.     http://www.voltairenet.org/Le-bastion-de-l-Armee-syrienne


La bataille de Homs a été particulièrement meurtrière côté loyaliste et côté rebelle, ainsi que pour les civils. Durant les trois premiers jours, l’Armée arabe syrienne a été tenue à distance par les rebelles qui empêchaient toute entrée dans leur quartier. Ils détruisaient avec des missiles Milan tous les blindés qui approchaient…

Chaque poste de tir Milan, placé sur chaque rue entrant dans Bab Amr coûte 100 000 euros, chaque missile coûte environ 12 000 euros. Les missiles étaient tirés à une cadence de deux à trois coups par minute. Ce matériel est fabriqué par Nord-Aviation (France) et MBB (Allemagne. Il aurait été offert à l’Armée « syrienne » libre par le Royaume-Uni et l’Allemagne.

  1. 5.     http://www.telesurtv.net/articulos/china-reitera-respaldo-a-siria-y-rechaza-cualquier-intervencion-extranjera


(Traduction de l’auteur)

La Chine a réitéré son appui à Syrie à l’occasion d’une rencontre réalisée, ce vendredi, entre l’envoyé spécial du géant asiatique, Zhai Jung, et les autorités nationales.

« Lors de cette rencontre nous avons échangé des opinions sur la situation en Syrie et nous avons consulté sur la manière de renforcer notre coopération pour affronter cette étape difficile », déclara Zhai.

Il ajouta : « La Chine a confirmé sa position de principe sur ce thème et nous avons dit que la souveraineté, l’unité, l’indépendance et l’intégrité du territoire syrien doivent être respectés par toutes les parties et par la communauté internationale. »

Il précisa sans équivoque que la Chine rejette  les manœuvres qui se réalisent actuellement contre Syrie aux Nations Unies et au Conseil de Sécurité (…) La sortie de crise  doit être pacifique, basée sur le dialogue entre les opposants et les autorités syriennes. »

Oscar Fortin
Québec, le 19 février 2012





lundi 13 février 2012

RECTITUDE ET DÉTERMINATION





À la vue de cette photo me sont venus à l’esprit les mots « rectitude et détermination ».  En effet, s’il y a quelque chose qui manque dans la gestion de notre monde et dans les relations entre les humains c’est bien le manque de rectitude, d’honnêteté, de droiture, de vérité.

Si encore nos professionnels de l’information s’astreignaient à démasquer ces tromperies et ces mascarades, aux seuls objectifs d’endormir la conscience des peuples pour mieux les utiliser et leur prendre leurs biens, ces dernières auraient la vie moins longue et leur éventuel retour deviendrait beaucoup plus problématique. Mais ce n’est pas le cas. La lettre toute récente de M. Serge Charbonneau aux journalistes « professionnels », publiée sur les pages de Vigile et reprise également par Mondialisation, et le Grand soir nous en dit long sur ce que sont devenus nos spécialistes de l’information.

Ce malaise que suscite la désinformation criante des médias occidentaux, répondant prioritairement aux intérêts  des puissances dominantes, se manifeste à traves de nombreuses interventions qui en dénoncent l’infamie. Une des citations reprises plus d’une fois par les internautes est celle de John Waiton, éditeur du New York Times, reprise cette fois par Ignacio Ramonet, ex directeur du Monde diplomatique..

« La presse libre  déclare  John Waiton, éditeur du New York Times, lors de son discours d’adieu, n’existe pas. Aucun de vous n’oserait donner son avis personnel ouvertement. Nous sommes les pantins qui sautent et qui dansent quand ils tirent sur les fils. Notre savoir faire, nos capacités et notre vie même leur appartiennent. Nous sommes les laquais des puissances financières derrière nous. Nous ne sommes rien d’autre que des intellectuels prostitués. Le travail du journaliste est la destruction de la vérité, le mensonge patent, la perversion des faits et la manipulation de l’opinion au service des Puissances de l Argent. Nous sommes les outils obéissants des Puissants et des Riches qui tirent les ficelles dans les coulisses. » 

Pour ceux et celles qui ne les ont pas encore lus, je recommande certains articles qui illustrent par des exemples concrets jusqu’où peut aller la déformation de l’information et son usage à des fins d’intérêt et de partisannerie.



Chems Eddir Chitour, dans un autre article, « La désinformation des médias occidentaux : une arme d’intoxication massive »,  reprend à son compte les analyses et les propositions d’Ignacio Ramonet sur la création d’un cinquième pouvoir.

Il ne fait aucun doute que les médias d’information ou de désinformation, selon le cas, sont au cœur des crises que l’humanité traverse actuellement et que ceux et celles qui en sont les artisans en sont les premiers responsables. Ces vagues de désinformation qui visent à contaminer les esprits, fondement de ce qui définit la personne humaine dans ce qu’elle a de liberté et de responsabilité, constitue un véritable crime contre l’humanité. Ce n’est pas pour rien que certains peuples prévoient dans leur Constitution des dispositions qui interdisent pareilles pratiques au risque d’encourir de sérieuses pénalités.

Récemment, en Équateur, « … trois dirigeants et un éditorialiste du quotidien El Universal ont été condamné à 3 ans de prison et 40 millions de dollars d'amende, peine confirmée en appel, pour avoir accusé M. Correa de "crimes contre l'humanité".

Il en fut également de même pour deux journalistes qui viennent d’être condamnés à un million $ d’amende chacun pour avoir rapporté faussement que le Président était au courant des contrats qu'avait signés son frère aîné avec l'État.


Au Venezuela et en Bolivie, des dispositions d’éthique sont également  prévues pour assurer une information qui demeure dans le cadre de la vérité des faits. Les principaux visés crient au scandale et se considèrent lésés dans leur liberté d’expression, mais rien n’y fait en dépit des dénonciations internationales qui viennent de la Communauté européenne et de certains alliés de Washington.

C’est dire qu’à cette rectitude à laquelle doivent s’astreindre nos médias et nos journalistes, s’ajoute la détermination d’en exiger l’application. En ce sens, les sites internet consacrés à l’information alternative, ainsi que les milliers d’intervenants et intervenantes qui s’y manifestent, représentent  une véritable armée.  Les armes traditionnelles ne sauraient les atteindre. Leur force leur vient de leur foi dans la vérité, dans l’honnêteté et dans leur persévérance à poursuivre et à dénoncer les fautifs.

Pour terminer, j’ajouterai que l’information alternative permet également de faire connaître ce que l’information officielle préfère taire.  J’en donne ici un seul exemple qui illustre une nouvelle manière de faire de la médecine et d’assurer les soins de santé. Il s’agit d’un très bon article paru ce matin sur le site Le Grand soir, portant sur l’École internationale de médecine à Cuba.


N.B. Je laisse aux lecteurs et lectrices de parier sur la figure de celui qui porte cette main, à l’entête du présent article.


Oscar Fortin
Québec, le 13 février 2012